You are here

Tierno S. Bah
Patronymes Fulɓe, Takruri (Toucouleur) et Wasolon

Source : Yaya Wane. Les Toucouleur du Fouta Tooro : Stratification sociale et structure familiale
 

Patronymes Fulɓe, Takruri, Wasolon — Introduction

Le Tekrour, le Fouta Tooro et les Toucouleur 1. Approche historique, géographique et économique. Le territoire sénégalo-mauritanien actuel, qui a reçu le nom de Fouta Toro 1, portait vers le Xe siècle de notre ère la dénomination de Tékrour, lequel était habité par diverses populations peul, berbère, maure, malinké, manding, soninké, wolof, serer, ainsi que toucouleur vraisemblablement. Le Tékrour de cette époque était surtout un agrégat de peuples, plus ou moins soumis à un même pouvoir monarchique. Ce pouvoir s'exerçait de manière effective ou nominale, selon les groupements constitutifs du pays: tel peuple, plus turbulent, détenait la «couronne», tandis que les groupes voisins subissaient sa domination. Mais, il est probable que la suzeraineté que s'arrogeait le plus puissant demeurait essentiellement provisoire, l'un quelconque des vassaux la remettant certainement en question, dès qu'il se sentait assez puissant pour réussir sa révolte. Le peu que l'on sait du Tékrour atteste l'anarchie permanente, due aux guerres sans trêve, qui affrontaient les peuples voisins mais ennemis. Le pouvoir procédait, avant tout, de la force dont on disposait, le conquérant de la veille cédant la place à celui du lendemain, et ainsi de suite. Entre le XIe et le XIIe siècles, ce Tékrour anarchique sera facilement dominé par l'empire soninké du Ghana, puis annexé non moins aisément par l'empire manding du Mali. Au cours du XVIe siècle (1512 ?), le Pullo Denyanke 2 Koli Teŋella Baa met fin à l'hégémonie manding, par une conquête généralement réputée sanglante. Originaire de Bajar (Badiar, en pays manding), à moins que ce ne soit de Jaara (Diara), venu en tout cas de l'Est à la tête de 3.333 hommes, Koli reprend le Tékrour à ses maîtres manding, et rebaptise le pays conquis du nom de sa propre contrée d'origine, à savoir le Fouta (Kingi), dont la capitale était Jaara précisément. L'ancien Tékrour devient alors Fouta Tooro avec Koli Teŋella pour souverain, sous le titre de Satigi ou Siratik, ou encore Selatigi (le guide en malinké).…